La fin des produits en plastique à usage unique

L’ONG Greenpeace qui milite pour la protection de l’environnement affirme que près de 100 000 mammifères marins meurent chaque année et en cause : nos déchets plastiques.

De plus, on sait désormais que d’ici à 2050, il y aurait plus de plastique dans nos océans qu’il n’y a de poissons !!

On commence fort pour cet article, mais peu sont les personnes au courant de la situation et qui en ont conscience !

C’est en parti suite à ce constat alarmant que le Parlement Européen a annoncé la fin de la production de nombreux produits en plastique à usage unique. Cela avait déjà commencé le 1er Juillet 2016 avec l’interdiction des sacs plastique et ça continue !

L’Union Européenne produits chaque année 25 millions de tonnes d’articles plastique dont certaines forment actuellement des murs de plastique égales à 3 fois la taille de la France et sont situées entre la Californie et Hawaï.

C’est triste, pas vrai ?

Du coup on s’est dit que malgré ce désastre HORRIBLE pour notre planète, il fallait voir le bon côté des choses en vous partageant les histoires de plusieurs acteurs qui s’engagent pour ce changement colossal !

Faire ses courses chez Biocoop !

On vous a parlé récemment du challenge d’un rayon sans plastique dans un supermarché hollandais qui a été relevé haut la main ! Mais ce concept met un peu plus de temps à arriver en France, bien que de nombreuses marques et enseignes réduisent leur consommation et vente de plastique en utilisant des substituts (verre, carton, métal…).

C’est le cas de l’enseigne Biocoop qui a d’ores et déjà supprimé la vente de bouteilles en plastique dans ses magasins depuis janvier 2017. Mais ce n’est pas tout ! La majorité des produits que Biocoop propose sont vendus en vrac.

On applaudit et on prend exemple ! Qui seront les prochains ?

 

ECOALF, où comment repêcher du plastique pour en faire des vêtements 

« Là où d’autres voient des ordures, nous voyons une matière première que nous pouvons transformer en tissu », c’est ce qu’a dit Javier Goyeneche, président et fondateur de la marque Ecoalf.

Lancée en 2009, la marque Ecoalf a pour objectif de créer des vêtements mais aussi des chaussures et des accessoires fabriqués uniquement à partir de matériaux recyclés et recyclables.

L’espagnol Javier Goyeneche a ainsi fait appel à des pêcheurs pour l’aider à récupérer des déchets en polyester saturé qui constitue la matière première de ses créations.

De cette manière, il contribue au ramassage de déchets dans la Méditerranée mais aussi ceux de la Thaïlande !

 

Les compagnies aériennes aussi s’y mettent !

Pour aider à réduire la consommation mondiale de plastique, la compagnie Air France et sa filiale Transavia ont annoncé qu’il n’y aurait plus de produits en plastique à usage unique dès la fin de l’année 2019.

C’est durant la journée mondiale de l’environnement qu’Air France a annoncé la suppression de 210 millions d’articles présents sur leurs vols qui représentent 1300 tonnes de plastique.

Ainsi les nouveaux  ustensiles seront désormais composés à base d’amidon de maïs, de bambou ou de carton.

Il ne manque plus que les avions électriques et on est bon !

Zorro Déchet

Et pour les fans de boxes diverses, on vous présente aujourd’hui ce qui va (surement) devenir votre nouvelle box préférée.

Zorro est la première box française engagée pour le 100% zéro déchet… Eh oui ça existe !

Cette boxe contient des objets mais aussi des cosmétiques durables afin de nous aider à prendre de bonnes habitudes dans notre quotidien.

Ses avantages ? La Zorro déchet :

  • fonctionne sans abonnement
  • une seule box suffit pour s’équiper
  • L’ensemble des produits , dont la boxe, sont réutilisables, recyclables et/ou compostables.

C’est super sympa, pas vrai ?

À venir il y aura également une box dédiée au bébé, déclinée en 2 options : un cadeau de naissance ou bien une box à offrir à la maman !

Umaï

Pour réduire l’utilisation d’articles en plastique dans nos salles de bain, Angéline, Célia, Sara et Emeric ont décidé d’inventer un nouveau concept : Umaï. Non ce n’est pas le prénom d’une nouvelle chanteuse ou d’une nouvelle boisson détox ou d’un nouvel arbre oxygénant l’air mais surement votre futur shampoing !

En effet l’utilisation de ce shampoing solide permettrait d’éviter que plus de 52 millions de bouteilles en plastique soient jetées chaque année.

C’est ainsi que grâce à Angéline et Sara, qui sont ingénieures en formulation cosmétique, cette fine équipe a conçu un shampoing sec 100% vegan et cruelty free, conçu avec 12 ingrédients bios, naturels et sains.

Un savon serait en mesure de faire 40 shampoings et est entièrement bio !

Si l’idée vous plait, n’hésitez pas à les soutenir en participant à leur levée de fonds ! Vous avez jusqu’au 12 juillet !

 

Et en bonus, si vous avez soif et que l’eau du robinet ne vous convient pas, vous pouvez opter pour Ohoo, la bouteille d’eau qui se mange ! Ou bien passez nous voir pour déguster le meilleur thé de Courbevoie !

Notre Facebook

Notre Instagram